Dans ces belles terres comtoises, qui ont vu naître bien des génies, explorateurs, écrivains et autres bienfaiteurs de l'humanité, nous sommes connus depuis Jules César pour nos viandes salées et fumées, ou pour la saucisse de Morteau qui s'exporte jusqu'au Japon, de même que nos vins jaunes, mais qui sait que nous sommes également le berceau d'innombrables contes et légendes ? Trop peu de monde, même en Franche-Comté, nous le craignons. Qu'à cela ne tienne, par les Droits Biscornus et Burlesques du Follet, nous déclarons ouvert le musée de l'imaginaire de Franche-Comté !



En deux dimensions, en trois dimensions, faites la rencontre du petit peuple des contes, légendes, et racontottes de Franche-Comté !

A travers ce musée virtuel de l'imaginaire jurassien, vous trouverez plusieurs douzaines de sculptures, peintures, aquarelles inédites, qui donnent vie et visage à nos amis, petits et grands, sympathiques, farfelus, ou effrayants. Mais farfelus plus souvent qu'à leur tour.

Alors donc, si vous vous êtes toujours sentis l'âme bien trempée d'un ioutologue parmi les meilleurs, partons à l'aventure !

Cliquez sur les rubriques du bandeau d'accueil !



Petit lexique féerique et courant comtois

Il vous sera certainement nécessaire d'apprendre quelques mots et expressions du terroir pour arriver à vous y retrouver dans toutes nos fariboles, alors écoutez voir !

 

-Affutiaux : les vêtements.

- Apôtre : "quel drôle d'apôtre !" signifie un être étrange, bizarre, voire idiot.

-Beugner : abîmer, détériorer.

-Beuzenot : personne se signalant par son peu d'intelligence.

- Bonne amie : fiancée, copine.

- Bousbot : un enfant, à l'origine du quartier de Battant à Besançon.

-Caillon : désordre, bazar.

- Le ch'ni/ chenis : poussière, détritus, ou bazar. (La pelle à ch'ni, mais quel chenis !)

- Chervin : le Chervin est un vilain feloutot.

- Clairer : éclairer.

- Couratter : poursuivre quelqu'un.

- Le crâ : le corbeau.

- Cramaillotte : pissenlit, on en fait une excellente confiture.

- Cru : signifie qu'il fait très froid.

- Daubot : complétement idiot, gentil imbécile.

- Déniaper/ dégnaper : détruire, déchiqueter.

- S'émeiller : s'émerveiller, s'émouvoir. Être étonné.

- Fouletot, Follet : lutins, petites fées, gnomes, voire elfes.

- Feloutot : le Feloutot est la face sombre des Fouletots.

- Gaichotte : une fille.

 

 

 

 

 

- Gaille : fille ou femme, souvent employé de manière péjorative.

- Gaugé : trempé.

- Se gnoquer : se cogner.

- Guigner : regarder, on utilise aussi guetter. "Guette donc ça !"

-Houksser : houspiller, poursuivre.

- Iouton : un lutin, un petit esprit de la nature.

- Jinguer : ne pas tenir en place, courir partout.

- Metton, méton : sortes de granulés qu'on utilise pour faire la cancoillotte.

- Miguer : regarder d'un air étonné, d'où le personnage de Migue La Lune,

une des premières BD créée par l'abbé Garneret.

-Muerie : femme de très, très mauvaise vie.

- Oïwah ! : exclamation, interjection.

- Peut/ peuh : moche, laid, horrible. Féminin : peute. Désigne aussi le diable.

- Racontottes : petites histoires qu'on raconte à la veillée.

- Seillot : le seau en bois de traite des vaches.

- Taugnée : se prendre une taugnée, se prendre une bonne volée.

- "T'as meilleur temps" : tu ferais mieux de...

- Le Vert Joli : le diable, Satan.

- Vogeotte : fée des eaux.

- Vouerie : vacarme, bazar, bruyant, un grand tapage.

- Vouiner : chouiner, se plaindre à tout bout de champ sans raison.


google-site-verification: google0c912a89c59be552.html