"En outre, il est une espèce d’œuf en grand renom dans les Gaules, et dont les Grecs n'ont pas parlé. En été, des myriades de serpents se rassemblent et s'enlacent. Collés les uns aux autres par leur bave et par l'écume qui transpire de leurs corps, ils façonnent une boule appelée œuf de serpent. Les Druides disent que cet œuf est soutenu en l'air par les sifflements des reptiles et qu'il faut le recevoir dans un manteau avant qu'il ait touché terre. En outre, le ravisseur doit s'enfuir à cheval car les serpents le poursuivent jusqu'à ce qu'il ait mis une rivière entre eux et lui. Cet œuf est reconnaissable à ce qu'il flotte sur l'eau, même attaché à un morceau d'or... J'ai vu moi-même un de ces œufs, qui était de la grosseur d'une moyenne pomme ronde."                                            Pline l'Ancien, Historia Naturalis

L’œuf de la connaissance celtique, à travers l'épreuve du temps et du matérialisme, s'est transformé en escarboucle, bijou d'une inestimable valeur... marchande. Signe des temps...




Créez votre propre site internet avec Webador